Le métier d’Assistante de Direction

« Le métier d’Assistante, une dénomination réductrice pour une réalité plurielle »

Expert de la fonction « Assistanat », nous connaissons parfaitement le contenu de tous les postes qui composent ce métier pluriel et qui requièrent tous un niveau d’excellence dans le recrutement.

Assistante de Direction classique

Elle travaille auprès de Présidents, de Directeurs Généraux ou de membres du Comité de Direction de grandes structures. Elle maîtrise généralement parfaitement l’anglais, voire d’autres langues. Son rôle d’interface organisationnelle et relationnelle est essentiel. Confidentialité, rigueur et fiabilité, sens du service et aisance relationnelle sont les prérequis principaux pour réussir dans cette fonction qui peut en outre comporter une partie d’Assistanat Privé.

Assistante de Direction opérationnelle

Elle évolue dans une structure plus petite ou dans une Division ou un Département de grande société et peut ainsi, parallèlement à la partie classique de sa fonction, avoir l’opportunité de gérer en propre certains dossiers de nature variée (déménagements, évènements particuliers, suivi de prestataires…).

Assistante Spécialisée

Elle travaille au sein d’une direction fonctionnelle ou opérationnelle et sa mission consiste à assurer, parallèlement au secrétariat classique, le suivi et la gestion des dossiers spécifiques inhérents à l’activité de sa Direction (RH, juridique, achats, marketing..).

Assistante Polyvalente ou l’Office Manager

Auprès d’un dirigeant d’ETI, PME/PMI ou TPE, d’un Directeur de Division, de Département ou de Centre de Profit, elle gère tous les problèmes matériels et assure des fonctions tant administratives qu’opérationnelles, dans un rôle global d’office management pour les postes les plus évolués.
Dans ce cas, sa mission se situe entre celle d’une Assistante opérationnelle de haut niveau et celle d’un Responsable Administratif ou d’un Secrétaire Général.

Assistante Personnelle

Elle suit les affaires privées d’une personnalité du monde économique, politique ou médiatique. Elle est à ce titre très proche de son cercle intime et sa discrétion, comme sa fiabilité arrivent en tête des nombreuses autres qualités requises.

Assistante Junior

Elle seconde une assistante confirmée lorsque le poste de cette dernière est trop lourd ou implique des débordements horaires trop importants ou trop fréquents. Son potentiel d’évolution justifie l’investissement nécessaire pour sa formation.

Cette typologie de l’assistanat, loin d’être figée, doit être appréhendée de manière souple et mobile, la frontière entre les missions décrites étant souvent poreuse, impactée par le contexte et l’environnement lors du recrutement comme par la culture et l’histoire de la structure qui recrute.

Cela dit, ce métier d’Assistante dans toute sa diversité requiert de la part de celles qui veulent l’exercer, surtout au plus haut niveau, certaines compétences et qualités incontournables.

Sens du service et aisance relationnelle, rigueur et fiabilité, diplomatie et autorité naturelle, discrétion et persévérance, sang-froid et anticipation… La liste est longue pour ce métier de l’ombre particulièrement exigeant.