Les assistantes et l’open space

Assistantes et open space

un bureau en modèle open space, montrant assistantes et employés travaillantSi l’aménagement des bureaux  reflète souvent le mode de management de l’entreprise,  comment l’open space est-il vécu par les assistantes et plus généralement quels sont les symboles managériaux qui se glissent dans nos espaces de travail, ouverts ou fermés ?

Même si, sur le plan économique l’open space a indéniablement contribué à réduire les coûts immobiliers, pour certains, cette solution peut aussi être considérée comme un outil de contrôle et donc comme un symbole de  management autoritaire. Pourtant, les dirigeants ou managers qui l’instaurent, assurent vouloir mettre en place un espace ouvert, de libre circulation des personnes et des idées, même pour leurs assistantes.

Alors, moyen pour plus de contrôle, ou désir réel d’améliorer la communication ?

Son histoire même est ambiguë. “Historiquement, l’open space a bien été mis en place dans un objectif de contrôle durant l’entre-deux-guerres” rappelle Pierre Labardin, maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine. “L’objectif était alors d’organiser des pools d’assistantes sur le modèle taylorien ouvrier, afin de pouvoir surveiller leur cadence et augmenter leur productivité.” Mais lorsque les frères Schnelles, initiateurs des bureaux paysagers ont étendu l’idée des bureaux ouverts aux populations cadres, ils ont plutôt imaginé un concept qui optimiserait les échanges dans un cadre convivial et agréable.

Si plusieurs recherches ont confirmé les désagréments qu’on lui attribue, comme l’intensité sonore élevée, la perte d’intimité, voire l’accentuation du stress et des risques psychosociaux, elles ont aussi révélé des avantages comme une amélioration de la communication ou de l’adaptation au changement …

Comme tous les autres salariés, les assistantes peuvent avoir du mal à identifier les bénéfices d’une telle organisation. Fondues dans le décor, elles vivent au milieu des autres, comme les autres. Le temps où elles pouvaient entretenir une part de secret, est-il révolu? Désormais, leurs gestes et communications téléphoniques sont exposés au vu et à l’oreille des voisins. Beaucoup d’entre elles estiment que leur mission en est rendue plus difficile.

Alors, l’organisation en open space est-elle tout simplement incompatible avec la fonction et le rôle des assistantes ou constitue-t-elle une opportunité pour se réinventer?