Les recrutements d’assistantes à Paris, les différences avec la province

La France est ainsi faite, les sièges sociaux des entreprises étant principalement installés à Paris et en région parisienne et le tissu économique, d’une manière générale beaucoup plus dense dans la capitale qu’ailleurs, la région concentre une grande partie des dirigeants…et donc des assistantes. Qu’il s’agisse d’assistantes de direction, d’assistantes de gestion ou encore d’assistantes administratives, une grande partie des opportunités se situe à Paris.

Combien d’entre elles, lassées de la vie trépidante de Paris et en quête d’une meilleure qualité de vie, ont essayé de s’installer en province sans trouver la situation professionnelle attendue et ont, in fine, dû rebrousser chemin !

Les différents moyens de recrutement pour une assistante

Les voies d’accès aux postes sont, il est vrai, différentes. A Paris et en région parisienne, même si le réseau est primordial, les annonces occupent une place beaucoup plus importante qu’en province. Les entreprises de province privilégiant largement la cooptation, de fait, si vous arrivez sans connaître personne, sans introduction, vos chances sont moindres.

Une différence de coût pour les assistantes

Les chanceuses qui ont finalement trouvé un poste, ont dû dans la plupart des cas, consentir une baisse de leur salaire.

En effet, si même à Paris, les différences de salaire entre deux assistantes qui font le même métier, sont parfois étonnantes, il faut lorsque l’on envisage de s’installer en province, compter avec une coupe de l’ordre de 20% à 30% sur sa rémunération. Si cette baisse peut, il est vrai, être compensée par le budget logement, il conviendra néanmoins d’être vigilant sur le budget transport qui peut vite devenir lourd en province. Un trajet, certes souvent plus agréable, mais dans la plupart des cas impliquant un véhicule…

La différence sur les postes d’assistantes

Concernant le contenu des postes maintenant, les Présidents et membres du COMEX des grandes entreprises on l’a noté, étant plutôt concentrés en Ile de France, le contenu des postes des assistantes qui y sont rattachées, est assez classique. Interface relationnelle et organisationnelle, gestion d’agendas complexes, organisation de réunions internationales, telles sont les tâches récurrentes exécutées par les assistantes de dirigeants de grandes entreprises. Les compétences d’assistante classique sont donc largement sollicitées. En province, les entreprises étant pour la plupart de taille plus modeste, les postes sont souvent plus polyvalents et plus opérationnels et les contenus très classiques sont de fait plus rares.

La différence sur les horaires de travail d’une assistante administrative

L’organisation du temps de travail est également différente à Paris par rapport à la province.

En effet, dans la capitale, la journée ne démarre que rarement avant 9h00/ 9h30. La problématique des transports y est certainement pour quelque chose, mais pas uniquement. La pause du déjeuner est réduite et l’heure de sortie dépend des habitudes du Dirigeant et des réunions qui sont organisées en fin d’après-midi.

En province, l’heure de démarrage est souvent plus matinale, l’heure du déjeuner constitue une vraie pause, durant laquelle les assistantes peuvent même rentrer chez elles et l’heure de sortie est souvent plus raisonnable qu’à Paris.

Ce ne sont bien sûr que des tendances, puisque chaque entreprise, au-delà de sa situation géographique, possède sa culture et chaque dirigeant, son mode de management… Ainsi, malgré la même colonne vertébrale, chaque poste est unique et une assistante de direction, une assistante de gestion ou une assistante administrative qui changent de structure, voire seulement de dirigeant, changent aussi le contenu de leur poste.

Christine Velardo fondatrice de Seref Consultants

Christine Velardo fondatrice de Seref Consultants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *