L’Office Management, une évolution possible de la fonction assistanat

shutterstock_242596228-500x334Encore peu connu en France, le poste d’Office Manager, considéré comme l’une des voies d’évolution du métier d’Assistante en petites et moyennes structures, se développe.

Un rôle polyvalent élargi.

La mission de l’Office Manager se situe entre celle d’un(e)Assistant(e) opérationnel(le) de haut niveau et celle d’un Responsable Administratif ou d’un Secrétaire Général.

Rattachée à la Direction Générale, cette mission consiste à gérer toutes les tâches administratives, juridiques et financières qu’un organigramme resserré  n’a confiées à personne d’autre.

Son titulaire sera ainsi l’interface privilégiée  entre l’entreprise et ses interlocuteurs extérieurs (prestataires divers, Banques et Administrations, fournisseurs, cabinet comptable et juridique, etc.), ou son personnel.

Un métier sans formation type.

Il n’existe encore aucune formation spécifique pour exercer le métier d’Office Manager.

Souvent, après un Bac + 2 en Assistanat ou un Bac + 3 ou 4 en gestion, les compétences sont acquises sur le terrain, renforcées par un cursus en management.

Un positionnement  exigeant des qualités multiples.

Outre le savoir-faire technique et informatique requis l’Office Manager doit d’être capable de se mobiliser sur des dossiers de nature diverse et variée. Il doit donc posséder une grande capacité d’adaptation, un sens du service, de la confidentialité et des priorités développé, ainsi qu’une réelle aisance relationnelle. Autonome, mais sachant rendre compte, s’il ne possède pas toutes les réponses aux questions qui se posent dans son quotidien, il sait aller les chercher. Il est débrouillard et force de proposition. La pratique de l’anglais peut être requise selon l’environnement de la structure.

Un salaire très différent selon les structures.

Le salaire annuel d’un Office Manager dépend bien sûr de son expérience, mais aussi de la politique salariale de la société qui l’emploie, avec des écarts notables d’une structure à l’autre, sans explication rationnelle liée au niveau ou à l’étendue des responsabilités.

Cela dit, le salaire d’un débutant varie en principe de 26k€ à 32k€ annuels, alors que celui d’un candidat expérimenté peut aller jusqu’à 50k€ annuels, voire davantage, notamment au sein de structures internationales.

 

A responsabilités et Multi-casquettes, ce poste séduit par sa diversité et l’autonomie qu’il confère. Outre le fait qu’il est amené sinon à disparaître, au moins à muter lorsque la société grossit et se structure, ce qu’il faudra savoir anticiper, le danger consiste également à veiller à ce que de « touche à tout »il ne devienne pas « fourre-tout »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *